Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

 

Parsifal de Wagner : Prélude :

 

https://www.youtube.com/watch?v=AQOfIENN2tk

 

 

 

Capture-d-ecran-2012-02-21-a-12.02.56.png

 

 

Le don de prophétie selon Robert Fludd

 

 

 

Capture d’écran 2011-09-04 à 10.04.10

 

 

Wieland Wagner : 3è acte de Parsifal

 

- Bayreuth 1961 -

 

Capture-d-ecran-2012-02-21-a-12.09.35.png

 

Gurnemanz et Parsifal (Hans Hotter et Jon Vickers)

3è acte de Parsifal

 

Parsifal de Wagner : L'Enchantement du Vendredi Saint

(3è acte) :

 

https://www.youtube.com/watch?v=2SdoVGfXnqw

 

Capture-d-ecran-2012-06-24-a-10.38.39.png

 


 

 

voir aussi : COCTEAU et les illuminés

 

 

 


 

 

Et Francis POULENC (1899 - 1963)

 

Capture-d-ecran-2014-05-17-a-19.00.13.png

 

 

"Moine et voyou" selon sa propre expression -

mais ici c'est le moine qui parle.

 

Final du "dialogue des Carmélites" (sur un livret de Bernanos)

ou "comment monter à l'échafaud en chantant...!"

 

Poulenc parle des origines de son opéra "le dialogue des Carmélites" (1958) :

 

http://boutique.ina.fr/audio/PHD99271101/francis-poulenc-2.fr.html

 

 

Capture-d-ecran-2014-05-17-a-19.12.13.png

 

FINAL du DIALOGUE DES CARMELITES :

 

https://www.youtube.com/watch?v=-Hgcub5mspE

 


 

 

Et notre grand Jean-Jacques !

 

 

Capture d’écran 2012-06-06 à 17.56.43

 

"De temps à autre naissait quelque faible et courte réflexion sur l’instabilité des choses de ce monde dont la surface des eaux m’offrait l’image…Capture-d-ecran-2012-06-06-a-17.43.42.png

De quoi jouit-on dans une pareille situation ? De rien d’extérieur à soi, de rien sinon de soi-même, comme Dieu. Le sentiment de l’existence dépouillé de toute autre affection est par lui-même un sentiment précieux de contentement et de paix, qui suffirait seul pour rendre cette existence chère et douce à qui saurait écarter de soi toutes les impressions sensuelles et terrestres qui viennent sans cesse nous en distraire, et en troubler ici bas la douceur. Mais la plupart des hommes, agités de passions continuelles, connaissent peu cet état, et, ne l’ayant goûté qu’imparfaitement durant peu d’instants, n’en conservent qu’un idée obscure et confuse, qui ne leur en fait pas sentir le charme. Il ne serait pas même bon, dans la présente constitution des choses, qu’avides de ces douces extases, ils s’y dégoûtassent de la vie active dont leurs besoins toujours renaissants leur prescrivent le devoir. »

 

Jean-Jacques Rousseau : "rêveries d'un promeneur solitaire"

 

 

« Ne me demandez pas… si les tourments des méchants seront éternels ; je l’ignore encore, et n’ai point la vaine curiosité d’éclaircir des questions inutiles. Que m’importe ce que deviendront les méchants ? Je prends peu d’intérêt à leur sort. Toutefois j’ai peine à croire qu’ils soient condamnés à des tourments sans fin. Si la suprême justice se venge, elle se venge dès cette vie. Vous et vos erreurs, ô nations ! êtes ses ministres. Elle emploie les maux que vous vous faites à punir les crimes qui les ont attirés. C’est dans vos cœurs insatiables, rongés d’envie, d’avarice et d’ambition, qu’au sein de vos futures prospérités les passions vengeresses punissent vos forfaits. Qu’est-il besoin d’aller chercher l’enfer dans l’autre vie ? Il est dès celle-ci dans le cœur des méchants. »

 

J.J. Rousseau « l’Emile »

 

 

« Bientôt, de la surface de la terre, j’élevais mes idées à tous les êtres de la nature, au système universel des choses, à l’Etre incompréhensible qui Capture d’écran 2012-06-06 à 17.43.56embrasse tout. Alors, l’esprit perdu dans cette immensité, je ne pensais pas, je ne raisonnais pas, je ne philosophais pas : je me sentais avec une sorte de volupté, accablé du poids de cet univers, je me livrais avec ravissement à la confusion de ces grandes idées, j’aimais à me perdre en imagination dans l’espace ; mon cœur, resserré dans les bornes des êtres, s’y trouvait trop à l’étroit, j’étouffais dans l’univers, j’aurais voulu m’élancer dans l’infini. Je crois que si j’eusse dévoilé tous les mystères de la nature, je me serais senti dans une situation moins délicieuse que cette étourdissante extase, à laquelle mon esprit se livrait sans retenue, et qui, dans l’agitation de mes transports, me faisait crier quelquefois : « O grand Etre ! ô grand Etre ! » sans pouvoir dire ni penser rien de plus. »

 

Jean-Jacques Rousseau : "lettre à Malesherbes"

 

 

 

"L'Illumination" de Rousseau :

 

(A propos du concours de Dijon :

"Si le rétablissement des Sciences et des Arts a contribué à épurer les mœurs")

 

Capture-d-ecran-2012-09-30-a-10.19.48.png

 

"Si jamais quelque chose a ressemblé à une inspiration subite, c'est le mouvement qui se fit en moi à cette lecture. Tout à coup je me sens l'esprit ébloui de mille lumières ; des foules d'idées vives s'y présentent à la fois avec une force et une confusion qui me jeta dans un troublie inexprimable ; je sens ma tête prise par un étourdissement semblable à l'ivresse. Une violente palpitation m'opresse, soulève ma poitrine ;  ne pouvant plus respirer en marchant, je me laisse tomber sous un des arbres de l'avenue, et j'y passe une demi-heure dans une telle agitation qu'en me relevant j'aperçus tout le devant de ma veste mouillée de larmes, sans avoir senti que j'en répandais."

 

(Lettre à Malesherbes, 12 janvier 1762)

 


 link

 

 https://soundcloud.com/bernard-cousin/rousseau-1

 

 Capture-d-ecran-2012-06-06-a-18.02.30.png

 

Ce que fait la vie d'un grand Homme ! : ici Rousseau tourmenté et inquiet,

hanté par l'idée fixe d'un complot universel contre lui.

 

Capture d’écran 2012-06-06 à 17.45.57

 

Le cénotaphe de J. J. Rousseau à Ermenonville

(son corps est au Panthéon.)

 

Capture-d-ecran-2012-06-06-a-17.40.12.png

 

 

Un excellent livre sur Rousseau

(où l'auteur dit se croire la réincarnation de Rousseau!)

Très intéressant !

Capture-d-ecran-2014-05-17-a-18.39.23.png

 

 

 

  Capture d’écran 2014-05-17 à 18.41.10

 

 

 

 

 

 

 

*

 

Rousseau fut aussi un grand musicien

et écrivit un opéra "le devin du village".

 

 

LE DEVIN DU VILLAGE, ouverture :

 

https://www.youtube.com/watch?v=hHhf4TEc6FI

 

Il inventa aussi une technique de notation musicale.

 

http://www.musicologie.org/publirem/livre_saby.html

 

 

 

 

 

 

"Il faut assurément que je sois né pour cet art, puisque j'ai commencé de l'aimer dès mon enfance, et qu'il est le seul que j'aie aimé constamment dans tous les temps".

 

 

Un excellent travail documenté sur Rousseau musicien :

 

link

 

http://museejjrousseau.montmorency.fr/uploads/files/ressources/dossiers-pedagogiques/diaporamas/rousseau-musicien.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost0

Présentation

  • : Le blog de bernardcousin
  • : théâtre, musique, astronomie
  • Contact

Recherche

Liens