Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

 

Vous pourrez prendre connaissance également de :

 

http://bernardcousin.com

 

 

 

 

Un appauvrissement de la langue française

 

- De l'importance de bien prononcer -

 

 

Ce que j'écris ici paraitra évident à certains

et ne le sera pas pour d'autres.

 

 

La langue française est une langue vivante, donc elle évolue, elle change. Comme les étoiles les mots naissent, vivent et meurent1

Il a existé jadis un « Que sais-je ? » intitulé « Vie et mort des mots » qui semble maintenant épuisé.

Capture d’écran 2013-08-15 à 18.11.15

 

En diction aussi la mode change. Il n'est qu'à entendre prononcer les « a » dans des films pas si vieux que ça (avant guerre) pour remarquer facilement qu'on ne prononce plus comme ça.

 

En revanche, aujourd'hui - et cela depuis bien longtemps (plusieurs décennies) – un nivellement de la prononciation des « ai ais (ait) » m'inquiète.

 

Du temps de ma jeunesse « ai » et « ais - ait » se prononçaient différemment.

« Ai » se prononçait « é »

« Ais  (ait) » se prononçaient « è »

Aujourd'hui tout est nivelé en « è »

 

 

(exemple 1) cliquer sur :

https://soundcloud.com/bernard-cousin/diction-exemple-1

 

 

Capture-d-ecran-2013-08-15-a-18.18.33.pngComme on n'entend plus aujourd'hui de différence à l'oreille l'orthographe s'en ressent et il ne faut pas s'en étonner. Pourquoi une personne peu instruite s'embêterait-elle à ces différentes orthographes puisqu'on n'entend rien ?

L'orthographe paraît, du coup, bien pinailleuse... inutile et désuète ; et pourtant !...

 

Et pourtant : « quand je serAI riche je voyagerAI » est bien différent de

« Si j'étAIS riche je voyagerAIS »

C'est net à la prononciation,

 

(exemple 2) cliquer sur :

https://soundcloud.com/bernard-cousin/exemple-2

 

 

ET LE SENS EST DIFFERENT.

 

Note : personnellement, dans mes enregistrements ET DANS LA VIE COURANTE, j'utilise toujours cette différence de prononciation. J'ai été élevé comme ça je ne peux ni ne veux m'en débarrasser.

 

et écrire « quand je serais riche je voyagerais » est évidemment preuve d'une grande ignorance et de l'orthographe et du Français.

De même si on écrivait « si j'étais riche je voyagerai » !

 

Précisons encore et faisons du B A BA :

 

Je voyagerAI c'est le futur : la chose se fera plus tard c'est certain – et ça se prononce « é »,

 

Je voyagerAIS c'est le conditionnel. Ce n'est pas certain, il y a une condition préalable (ici l'argent) – et ça se prononce « è »,

 

AI et AIS (AIT) c'est à dire « é » & « è » distinguent donc le futur du conditionnel.

 

(exemple 3) cliquer sur :

https://soundcloud.com/bernard-cousin/exemple-3

 

N'est-ce pas capital ?

 

 

Plus subtil mais non moins important :

 

J'aimAI et j'aimAIS.

 

Le premier est au passé simple – temps difficile et peu utilisé2- le second est à l'imparfait – et ça ne se prononçait pas de la même manière !

 

(exemple 4) cliquer sur :

https://soundcloud.com/bernard-cousin/exemple-4

 

 

Il en est de même pour :

 

J'aimerAI et j'aimerAIS

Le premier est au futur : «Quand je serAI bien-portant comme j'aimerAI la mer ! »

Le second c'est le conditionnel : « Si j'étAIS3vaillant j'aimerAIS voyager. »

 

 

Donc lorsque je déclare que ce nivellement de prononciation m'inquiète, je confirme, et je réitère : si on néglige la distinction phonétique et orthographique entre le futur, le conditionnel (l'imparfait et le passé simple étant moins grave)

il s'agit bel et bien d'un appauvrissement de l'expression ET de la compréhension.

 

 

  Exemple : une belle faute d'orthographe ! :

 

Capture-d-ecran-2013-10-11-a-11.15.46.png

 

- Que faut-il comprendre? : "J'y croirai toujours"? (futur)

ou "j'y croirais toujours"? (conditionnel) -

Et ça ne se prononce pas de la même façon!

(outre le fait que le sens de l'image lui non plus n'est pas clair!)

 

 

 

Mais il y a plus difficile ! :

 

« é er ez » se prononcent tous, eux, de la même façon ! : « é »

 

« Vous êtes mal élevÉ » (participe passé4)

« VeuillEZ fermER cette porte blindÉE.» « veuillez » c'est l'impératif et

« fermer » ici c'est l'infinitif (on peut dire « veuillez prendre »), "blindée" s'accorde avec la porte, (féminin singulier).

 

Hé oui! trois orthographes différentes pour le même son "é".

Oui le Français est une langue difficile! Mais il est nécessaire de s'y appliquer si vous voulez être pris au sérieux

et vous faire comprendre très exactement.

 

(exemple 5) cliquer sur :

https://soundcloud.com/bernard-cousin/exemple-5

 

 

Mais ici j'arrive dans l'orthographe simple ; je vous renvoie aux cours d'orthographe de votre scolarité et je vous rappelle aussi que dans tout traitement de texte il y a un « conjugueur ».

 

Ex : http://leconjugueur.lefigaro.fr/

 

Et dernier recours : la bible de la bonne diction Française « Grammaire5de diction Française » par Georges Leroy6 qui vient juste d'être republié et ce printemps 2017 et facile à trouver.

 

Capture-d-ecran-2013-08-13-a-14.19.18.png

 

 

 

 

Note : J'ai appris récemment qu'aux Antilles cette différence de prononciation entre "é" (ai) et "è" (ais ait) était scrupuleusement respectée! Heureux peuple!

 

*

 

Maintenant les « O »

 

Je pourrais également partir en guerre sur l'actuelle tendance de l'invasion du « o » ouvert qui éclipse le « o » fermé.

Exemple « o ouvert » : téléphOne

Exemple de « o fermé » : je bois de l'EAU »

 

(exemple 6)

http://youtu.be/wcjIWDL7gzU

 

Mais ici la compréhension n'est pas mise en danger.

 

Une application pratique sur les "o" :

(exemple 7)

http://youtu.be/hUR_51DN984

 

 

autre exemple:

 

(exemple 8)

http://youtu.be/bFrIG70AS5k

 

 

Capture d’écran 2013-05-22 à 10.35.34

Certes on sent tout de suite ma préférence mais tout de même, avouez : "saules" prononcé avec un O ouvert (comme dans téléphone) je comprends "sol" ou encore "sole" (le poisson!) Et les chats : ne miaulent-ils pas avec un "o" fermé (comme dans "eau")?!

 

 

Une nouvelle tocade dans les fautes d'orthographe : de plus en plus on écrit "tâche" (dans le sens 'j'ai fait une tache d'encre') avec un accent circonflexe. J'ai vu ça hier au B.H.V au rayon des nappes. Toutes étaient signalées "anti tâches"!!! D'où cela vient-il? C'est très récent. D'il y a quelques mois seulement. Comment cette ignorance a-t-elle pu se produire, se répandre puis tout envahir?...
Je rappelle donc la bonne orthographe : "une tache d'encre" et : "j'ai une tâche difficile à faire...!

ET CA NE SE PRONONCE PAS DE LA MEME FACON! Mais ceci est un peu subtil

(le "a" de tâche est un peu plus appuyé que celui de "tache".)

 

Ecoutez la phrase suivante correctement prononcée :

https://soundcloud.com/be-cous/taa-che

 

 

Applications pratiques ! :

 

http://bernardcousin.over-blog.com/pages/Bernard_COUSIN_DECLAMANT_-8805108.html

 

*

Note :

 

En ce mois de mai 2016 je crois avoir résolu le mystère : ce sont ces fichus correcteurs d'orthographe les fautifs car ça m'arrive à moi aussi maintenant! Le dit "correcteur" met automatiquement l'accent circonflexe sur tâche quel que soit son sens. Du coup il faut en tirer une conclusion (que je ne cesse de rabâcher sur ma page facebook et autres) :

RELISEZ-VOUS! C'est une chose qu'on ne sait plus faire et qu'on n'apprend plus et pourtant!

RELISEZ AVANT LA PUBLICATION ET APRES car ces fichus correcteurs prennent parfois de ces initiatives PENDANT la publication!

 

 

Gandhi

 

- cours de diction avec Bernard Cousin  http://bernardcousin.com

 

et pour m'entendre dire des poèmes :

http://bernardcousin.over-blog.com/pages/Bernard_COUSIN_DECLAMANT_-8805108.html

 

 

1En réalité cette expression courante est impropre pour les étoiles.

2Et qui devient obsolète – plus que l'imparfait du subjonctif qu'on entend encore parfois dans certains discours - : « Ah ! Que j'eusse aimé !» Ca fait chic, un peu prétentieux, un peu distingué avec ostentation et parfois cocasse voire coquin... !Capture-d-ecran-2013-08-13-a-07.30.27.png

Mais il ya plus subtil dans l'emploi du passé simple : « J'allAI à la plage » (passé simple) laisse supposer qu'on y est allé qu'une fois. « J'allAIS à la plage laisse supposer que c'était une habitude ». Ici les deux temps se situent bien dans le passé mais l'un désigne une action unique alors que l'autre désigne une action réguliere.. !

3 Imparfait.

4 Oui je sais ces termes sont effrayants.

5 Attention je dis bien « grammaire » et non pas « traité » car ce second tome est moins intéressant.

6 Qui fut le professeur de Gérard Philipe.

Partager cette page

Repost0

Présentation

  • : Le blog de bernardcousin
  • : théâtre, musique, astronomie
  • Contact

Recherche

Liens