Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Astronomie et astrologie

 

 

 

 

De tous temps les Hommes ont observé le ciel et l’ont divisé en constellations que les astronomes contemporains ont conservées par souci historique. Le ciel est divisé, dans ses deux hémisphères, en quatre vingt huit constellations. Parmi ses quatre vingt huit constellations treize ont une fonction particulière : ce sont les constellations du zodiaque devant lesquelles se déplacent les planètes. Ces treize constellations sont les suivantes : le bélier, le taureau, les gémeaux, le cancer, le lion, la vierge, la balance, le scorpion, le serpentaire, (la treizième constellation du zodiaque, - Ophiucius en latin),

Ophiuchus_constellation_map-fr.pngle sagittaire, le capricorne, le verseau, et les poissons. Les cinq planètes visibles à l’œil nu et connues des anciens depuis la plus haute antiquité, sont : mercure, vénus, mars, jupiter et saturne. La lune, considérée comme une planète par les anciens, est notre satellite naturel : elle tourne autour de la Terre en 29 jours et-demi pour aller d’une nouvelle lune à une autre nouvelle lune. Au-delà de saturne existent uranus et neptune et au-delà de neptune existent les petites planètes dont pluton et d’autre planètes encore plus éloignées.

 

450px-TheTransneptunians_Size_Albedo_Color.svg-1.png

"Petites planètes" : objets transneptuniens

 

Bien entendu ces planètes sont beaucoup plus proches de nous que les étoiles.

Pluton est à 5 milliard de km du soleil et l’étoile la plus proche, alpha du Centaure – invisible sous nos latitudes – est à 4,5 années-lumières de nous (en sachant qu’un année lumière fait dix mille milliards de kms !).

Notre étoile est le soleil. Il comprend à lui seul 99% de la masse du système solaire.

Ce n’est que par un effet de perspective que les planètes semblent se détacher devant les constellations du zodiaque. Les constellations, il est important de le dire, n’ont aucune existence réelle. Elles sont formées d’étoiles dispersées dans l’espace, au hasard, à des distances considérables et que rien ne relie entre elles. C’est par un effet de perspective, de projection sur la voûte céleste, qu’on a l’impression de voir un taureau, un bélier, etc… Encore faut-il beaucoup d’imagination pour y distinguer quelque chose ! Les anciens n’en manquaient pas ! On peut en effet, avec beaucoup de bonne volonté voir le mufle d’un taureau dans les étoiles en forme de V que forment les Hyades, les pinces d’un scorpion, ou le corps d’un lion mais pour toutes les autres il est impossible d’y reconnaître quoi que ce soit ! Donc les constellations n’existent pas. C’est notre première conclusion.

400px-Taurus_by_Johannes_Hevelius.JPG

 

Venons en maintenant aux mouvements de la Terre. Celle-ci est animée de trois mouvements essentiels. Le premier ne vous posera aucun problème, c’est celui de la rotation de la Terre sur son axe nous donnant l’alternance des jours et des nuits. Le second risque de vous étonner plus : c’est celui de la révolution de la Terre autour du Soleil. Vu depuis la Terre il est la cause du déplacement annuel du soleil devant le zodiaque d’ouest en est. Je dis bien d’ouest en est car au cours de l’année le soleil se déplace d’un degré par jour dans ce sens. Le troisième mouvement vous est moins connu : c’est celui de la précession des équinoxes. En effet l’axe de la terre est animée d’un mouvement de toupie sur un cycle de 28000 ans. Ses deux conséquences principales sont 1°) le changement d’étoile polaire au cours des millénaires et 2°) la précession d’est en ouest du soleil au cours des millénaires ce qui fait que le 20 mars le soleil n’est pas toujours dans la même constellation du zodiaque. Actuellement à cette date il est dans les poissons.

 

http://bernardcousin.over-blog.com/la-precession-des-equinoxes.html

 

600px-Precession N

 

Il y a 2000 ans il était dans le Bélier. On voit tout de suite les fausses interprétations de l’astrologie qui part d’un ciel vieux d’il y a 2000 ans ! En effet pour les astrologues le 20 mars le soleil est dans le bélier. Actuellement, comme je viens de vous le dire il est dans les poissons. Il entrera dans le verseau en 2400 ! Ce sera alors l’ère du verseau. Il est donc paradoxal de voir des astrologues qui d’une part considèrent un ciel vieux d’il y a 2000 ans en refusant l’action de la précession des équinoxes et d’autre part proclament que nous arrivons dans l’ère du verseau qui lui est une des conséquences astronomiques de ce mouvement de précession !

 

Alors "ils" (les astrologues) essaient de sauver la situation en distinguant Capture-d-ecran-2013-06-12-a-09.14.46.pngsignes et constellations! Quelle farce! Ce qui voudrait dire que, par exemple, le Verseau est égal au Capricorne, que la Vierge équivaut au Scorpion, que le Cancer est le Lion etc... etc... Quelle cuisine! Comment s'y retrouver? Et puis on m'affirme d'une manière hautaine et suffisante que le 20 mars c'est le Printemps ("donc le Bélier" comme ils disent) en oubliant que dans l'hémisphère sud c'est l'automne. Non! Vraiment le ridicule ne tue pas...!

 

(Et quand un astrologue se mêle d'astronomie alors là on tombe dans le ridicule, la bêtise et la nullité achevés car l'ignorance des bases élémentaires est totale.)

 

Et puis soyons clairs : les planètes ont-elles vraiment une action sur nous ? Si c’est une influence gravitationnelle elle est bien négligeable et les tours de la Défense exercent sur nous une influence gravitationnelle bien supérieure à celle des planètes ! Et tout ça devant un ciel zodiacal entièrement arbitraire et fictif!

 

Non vraiment

l’astrologie ne s’appuie pas sur des bases fiables et sérieuses !

 

 

Remarques :

 

Je n’arrive vraiment pas à comprendre la nullité crasse des astrologues par rapport à l’astronomie. Certes, comme disait Kepler « l’astrologie la folle a nourri l’astronomie la sage » mais tout de même !…

Je ne comprends pas non plus la rage et la rapacité qu'ont les astrologues à s'approprier les découvertes astronomiques. William Herschel en 1781 découvre Uranus puis vient la découverte extraordinaire (par le calcul) de Neptune par Le Verrier et Adams en 1843 : aussitôt absorbées, sans peur et sans honte, par les astrologues! La découverte de Pluton en 1930: aussitôt récupérée et affublée d'un symbolisme délirant!

 

http://bernardcousin.over-blog.com/2015/11/astronomie-aux-xxe-et-xxie-siecles.html

 

Et avec le "nouveau système solaire" que vont-ils faire?...

 

450px-TheTransneptunians_Size_Albedo_Color.svg-1.png

 

Vont-ils encore "récupérer" toutes ces planètes "extraneptuniennes"?! Quel symbolisme tordu vont-ils leur trouver? Je suis impatient de le savoir! Ou peut-être vont-ils les ignorer entièrement...?!

 

Et puis, tout-de-même il y a une limite au ridicule : jamais aucun astrologue n'a "prédit" les découvertes d'Uranus et de Neptune! Par contre ils sont très prompts à les récupérer pour leurs théories spécieuses!...

 

Voici des perles issues de la bouche de quelques astrologues:

 

« Quand la Lune passe derrière le Soleil… [1]»

 

« Voici la nuit la Lune va donc se lever[2]. »

 

« Ce soir Saturne est au Nord parce que la Terre tourne[3] ! »

 

« Y’a quand même bien des ondes qui nous viennent des planètes[4]… ! »

 

« Mercure est la plus lumineuse des planètes.[5] »

 

Récemment j'en ai même connu une qui confondait Pleine Lune et Nouvelle Lune!

 

  (D'autres perles suivront sûrement...!)

 

Oui en voilà plein! - un véritable délire! - par pitié je ne fournis pas ma source! :

 

"Lorsqu’une planète rétrograde elle dessine une boucle dans le ciel. Elle semble remonter le zodiaque dans le sens horaire et, ainsi, revenir sur ses pas. Symboliquement, elle fait deux choses importantes : elle va contre le mouvement du soleil et elle emprunte la voie des étoiles puisque le zodiaque tourne de 1°/72 ans dans le sens horaire sur le fond des constellations.  En « revenant vers le Soleil » la planète rétrograde épouse le mouvement des étoiles « fixes ». Elle revient vers le Soi (le Soleil) et « touche du doigt » les mouvements des grandes forces métaphysiques qui animent l’inconscient collectif (les étoiles). Alors un long travail dans l’invisible se prépare, loin des projecteurs aveuglants qui illuminent les scènes du monde extérieur. Au plus haut niveau, la rétrogradation nous offre l’opportunité de contacter notre Etoile en tirant sur le fil invisible, mais bien réel, qui nous relie à Elle. Notre « Etoile » ? C’est là une manière symbolique d’exprimer la présence des archétypes qui « jouent » au cœur de tout être humain, de dire ces forces signifiantes qui, à travers la personne, cherchent à accomplir un besoin de l’univers à un moment donné de son histoire : l’instant présent.

 

Lorsqu’une planète rétrograde, la fonction psychologique qu’elle désigne tente de toutes ses forces de se dégager  des oripeaux  du convenable et du convenu pour retrouver l’inspiration de son âme. Elle aspire secrètement à la lumière, elle qui semble si engourdie dans son expression par le poids d’un passé karmique et/ou transgénérationnel."

 

 

  à écouter et à lire :

 

https://soundcloud.com/be-cous/lhoroscope

 


http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/horoscop.htm

 

  *

 

 

stupidité de l'astrologie :

 

 

L'image ci-contre illustre bien la stupidité de l'astrologie et la désinvolture avec laquelle elle s'empare des découvertes astronomiques. (Cliquer pour agrandir).
Le dessin doit dater juste après la découverte d'Uranus (1781) puisque c'est la seule des planètes dites "modernes" à y figurer. Aussi après avoir placé sur ce corps de femme, de la façon la plus fantaisiste, les signes du zodiaque et les planètes traditionnelles des Anciens, il a bien fallu caser "de force" cette dernière planète alors découverte, Uranus.Capture d’écran 2014-12-12 à 12.42.26
Donc elle a été insérée. N'importe où de préférence.
Et plus tard Neptune sera découverte (1846). Aïe! Que faire? Où va-t-on la placer encore celle là?!
Et plus tard Pluton!...
Et plus tard les "nouvelles planètes" dites "transneptuniennes"!...
Non vraiment les astrologues ne sont que des charognards qui aboient après la caravane de la science.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2015-01-10 à 08.13.42

 

 

 

  Mes seuls rapports avec les astrologues!

 

 
Bizarrement, dans un vain et aveugle élan de générosité de ma part j'essaie d'éclairer ces pauvres âmes perdues dans leur obscurité, en leur envoyant cet article!
Leur réponse est toujours la même : en général ce sont des insultes voire des menaces.
Un cran supérieur consiste à dire qu'après avoir été unies (ce qui est faux) astronomie et astrologie n'ont aucun point commun.

Le dernier argument (car en réalité ils n'en ont aucun) consiste évidemment à brandir de la façon la plus ridicule et d'une manière agressive la précession des équinoxes. En réalité personne n'a jamais pu contredire ce que j'en dis (sur l'ère du Verseau par exemple!)
Mais le plus souvent, je le redis, leurs réactions se bornent à des insultes...!

 

 

Une prédiction astrologique vue par Rabelais !

(rions ensemble...)

 

"Cette année les aveugles ne verront que bien peu, les sourds entendront assez mal, les muets ne parleront guère, les riches se porteront un peu mieux que les pauvres et les sains mieux que les malades."

 

 

*

Une société secrète intelligente !

 

Le "Crata Repoa" (peut-être en rapport avec Frederic II de Prusse) avait instauré sept grades "égyptiens" dont le 6è grade "Astronomus" mettait le récipiendaire en garde contre les astrologues et les horoscopes!

 

in "les rites maçonniques Egyptiens" Que sais-je? Roger Dachez

 

*

 

 

NB : les seuls renseignements astronomiques fiables sont à trouver sur:

http://www.imcce.fr/ newsletter/html/newsletter.html

 

Un excellent livre d'un érudit - historique, il remet bien les choses à leur place en ne prenant pas parti.

Le style est peut-être austère (ou la traduction est mauvaise) mais c'est à lire!

 

 

 L'astrologie..."corrompt la philosophie, empoisonne la médecine, affaiblit la religion, engendre et renforce les superstitions, alimente l'idolâtrie, détruit la prudence, déprave les mœurs, rend le ciel infâme et les hommes mesquins, tourmentés, inquiets; d'hommes libres elle les fait esclaves et elle conduit à une issue malheureuse presque tous leurs actes."
PIC DE LA MIRANDOLE

 


 

   
Mais revenons à l'astronomie simple et saine : Sahara, tropique du Cancer, en février, au matin : bien au centre resplendit majestueusement
"la croix du Sud".
photo Bernard Cousin.
Capture d’écran 2012-05-05 à 17.36.43
- cliquer pour agrandir -
 
et ici mais c'est moins net et moins beau : le Scorpion se lève (même latitude) :
 
Capture-d-ecran-2013-07-30-a-10.44.34.png
 
Et pour terminer un lien qui intéressera beaucoup de monde :
 
La musique des sphères
et les gammes planétaires de Kepler :
 
 
 
 

[1] Précisions : distance moyenne Terre Lune : 380 000 km, distance moyenne Terre Soleil :

150 millions de km !

[2] La Lune ne se lève au coucher du Soleil qu’en Pleine Lune, sinon elle est astre du soir ou astre du matin ou elle est invisible (Nouvelle Lune).

[3] Une vraie perle ! : 1°) le zodiaque (où se situe les planètes) n’est jamais au Nord sous nos latitudes 2°) la rotation de la Terre sur son axe nous donne seulement l’alternance des jours et des nuits.

[4] Immense confusion de ce qu’on appelle « onde ». J’explique et décortique l’histoire de ces « ondes » à la fois dans mon article « les gammes planétaire de Kepler et la notion de musique des sphères » (Revue du Palais de la découverte N° 26 juin 98) et à la fois dans mon mémoire de fin d’études à la Schola Cantorum (même titre – 78 pages) que je tiens à votre disposition.

[5] Affirmé avec autorité et agressivité ! Une tocade d’astrologue sans doute… ?!

Partager cette page

Repost0

Présentation

  • : Le blog de bernardcousin
  • : théâtre, musique, astronomie
  • Contact

Recherche

Liens