Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 08:02
Un lever de soleil sur Mercure!

Un lever de soleil sur Mercure!

 

Ou encore :

 

« ces paysages du cosmos qui existent

et que l’Homme ne peut pas voir ! »

 

Voir note A

Nous allons commencer par le commencement, le plus ancien : Lucien Rudaux (bien que le peintre de fiction qui m’enchante le plus soit Chesley Bonnestel que nous illustrerons plus loin)

 

Qu’est-ce qu’un peintre du cosmos ? C’est un peintre qui s’inspirant des données astronomiques exactes de son époque se projette – et nous projette – avec son pinceau et sesCapture-d-ecran-2012-11-07-a-08.19.35.png crayons - dans des lieux pour l’instant toujours inaccessibles à l’Homme. Par exemple les satellites des planètes de notre système solaire (ou d’autres imaginées. )

 

Je trouve par hasard sur un marché ce superbe livre (25 X 32) de 213 pages à la reliure magnifique et publié chez Larousse en 1937. Je l’achète pour une somme dérisoire (20 ou 30€ !) comme quoi on peut encore faire des affaires en ayant de la chance !

 

 

Capture-d-ecran-2012-11-07-a-06.51.45.png

Voici donc quelques gravures publiées dans ce livre. Déjà elles font appel aux connaissances scientifiques de l’époque mais sans oublier la poésie et la part de rêve indispensable à mes yeux pour exalter la science fiction (et même la science tout court). La Lune est le sujet le plus illustré dans ce livre et j’ai décidé de choisir les illustrations les plus pédagogiques, qui vous feront rêver mais aussi réfléchir.

 

D’abord cette éclipse de Soleil par la Terre vue depuis la Lune :

 

eclipse-de-Soleil-par-la-Terre.png

 

Puis la Terre au ras de l’horizon lunaire[1] (à droite)

La-Terre-a-l-horizon-lunaire.png

 

 

 

 

 

Belle vue de Vénus sous les pinceaux de Lucien Rudeaux :

 

 

 

   
   
   

 

Mars-vu-depuis-ses-satellites.pngLa planète Mars vue depuis chacun de ses deux satellites Phobos et Deimos. (à gauche).

La taille apparente que présente la planète Mars depuis ses satellites est conforme à la réalité. Par contre Mars est ici encore représentée avec ses hypothétiques canaux qui n’étaient finalement qu’une illusion d’optique.

(nous sommes en 1937 !)

 

https://www.youtube.com/watch?v=Jmk5frp6-3Q

Les canaux de Mars! (avec un Soleil plus petit que sur la Terre) :

 

les-canaux-de-Mars.png

 

Et je termine par un beau travail d’imagination : une planète imaginaire éclairée par deux soleils de teintes différentes[2].

 

autour-de-Mira-Coeti.png

 

 


 

 

Abordons maintenant mon préféré Chesley Bonnestel. Capture-d-ecran-2012-11-20-a-19.26.11.pngIl est pour quelque chose dans ma vocation d’astronome car il possède au plus haut point la faculté de faire rêver : regardez sur la majorité de ses tableaux il y a des petits cosmonautes ! Les couleurs sont chatoyantes et vives (ce qui n’est sans doute pas le cas dans le cosmos et dans le système solaire où tout doit être plutôt gris…)

 

couverture du nouveau Bonnestel

Nous commençons par la couverture d’un livre récemment paru aux Etats-Unis et que je n’ai jamais pu me faire envoyer ! Sur ce livre la peinture sans doute la plus célèbre de Bonnestel : des cosmonautes sur l’un des satellites proches de Saturne (Mimas) qui apparaît envahissant le ciel avec l’ombre des anneaux projetée sur l’atmosphère Saturnienne ! Et toujours ces petits cosmonautes ! Jamais l’Homme n’ira jusque là. Je me souviens il y vingt ans on titrait et on faisait des conférences sur le thème « Dans vingt ans un homme sur Mars ». Où en sommes nous maintenant ? Très loin ! - Alors sur Mimas!... Ici Bonnestel a résolu le problème !

Nous voici donc installés à la conquête de Mars.

 

Voici Mars avec ses canaux – ici verdoyants et vus de la calotte polaire (qui existe bien) - et une atmosphère qui semble sympathique (durant l’été Martien le thermomètre peut dépasser le zéro centigrade !)

 

 Capture-d-ecran-2012-11-08-a-19.33.37.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais avant d’arriver sur Mars nos petits cosmonautes font un arrêt sur l’un de ses satellites (Phobos et Deimos)

 

Capture-d-ecran-2012-11-20-a-19.32.16.png

 

 

Capture-d-ecran-2012-11-20-a-19.43.04.png

 

 

Et "amarsistent" enfin!

(en réalité le ciel n'est pas bleu mais rose saumon)

 

des-hommes-sur-Mars.png

 

 

 

Et ce sont des Américains bien sûr!

 

des-americains-sur-Mars.png

 

 

*

 

Mais faisons marche arrière : la conquête de Mercure brûlée par le Soleil tout proche (300°C en moyenne en surface) mais nos petits cosmonautes ont l’air de tenir le coup !

 

 

Capture-d-ecran-2012-11-20-a-19.27.18.png

 

 

Une photographie moderne, en fausses couleurs, de la surface de Mercure.

 

 

*

 

 

 

Vénus dont on ne connaissait à peu près RIEN de la surface à cette époque ! :

 

Capture-d-ecran-2012-11-08-a-04.51.13.png

 

Donne ceci sous les pinceaux de Chesley :

 

Vénus

 

https://www.youtube.com/watch?v=EE6_PacCnRw

C’est beau, inquiétant mais très fantaisiste ! Vénus est en réalité une serre d’environ 500°C d’où l’on ne voit jamais le Soleil tant son atmosphère est épaisse et sa pression au sol colossale (égale à la pression de nos abîmes marins !)

Maintenant on possède des cartes exhaustives de Vénus et même un survol en images de synthèse est possible :

 

http://www.youtube.com/watch?v=LYK9rbVpOcI

 


*

Allons maintenant sur notre satellite : la Lune.

 

Voici des photos de tableaux mais aussi des maquettes :

 

1°) une éclipse de Soleil par la Terre vue depuis la Lune (à droite). eclipse-de-Soleil-depuis-la-Lune.pngA cette époque on n’était pas encore allé sur la Lune. On avait des cartes précises certes, mais nulle photo prises depuis la Lune évidemment ! L’imagination de Bonnestel ici est conforme à la réalité :

 

2°) ici (ci-dessous à gauche) « une » vallée lunaire :

 

Une vallée lunaire

 

3°) ci-dessous  un lever de Soleil éclaire une partie des « Alpes lunaires ». La belle couleur orange est invraisemblable. Comme il n’y a aucune atmosphère sur  la Lune la lumière solaire ne peut pas être colorée. Sur la Lune c’est noir, blanc, ou gris. « Une magnifique désolation » selon l’expression des premiers astronautes sur la Lune. Ici c'est une vue d'artiste trop belle!

 

lever de Soleil sur les Alpes

 

Remarquer toujours nos petits cosmonautes en bas à droite!

 

4°) ici encore un « lever de Terre » dans une zone de libration (voir note 1)

 

la Terre qui ne se lève pas

 

5°) le « mur droit » (Rupes Recta) tel qu’on l’imaginait alors :

 

le mur droit

 

 

Lisez la description moderne de ce « mur droit » qui en réalité n’est pas droit du tout, mais en pente douce de 7°.

(cliquez à droite pour grossir)

carte-de-la-Lune.png

 

   

 

*

 

 

Eloignons nous : Voici Jupiter vu depuis le satellite Galiléen le plus proche « Io » puis, le plus froid « Europe ». On savait qu'Europe était "froide" et gelée et Bonnestel l'a représenté comme il l'imaginait (des montagnes de glace) alors qu'on sait maintenant le sol être très plat et fissuré.

 

  Capture-d-ecran-2012-11-07-a-06.19.02.png  Jupiter-depuis-Europe.png

 

JUPITER vu depuis son satellite GANYMEDE. Les autres points sont évidemment Io, Europe et Callisto.

(ce dessin ci-dessous n'est pas de Bonnestel - auteur inconnu)

 

 

 

*

Mais en beauté et en charme c’est Saturne qui l’emporte :

 

 

 

Voici Saturne vu depuis son proche satellite Mimas :

 

 

Capture-d-ecran-2012-11-08-a-19.30.20.png

Toujours les petits bonhommes à gauche - chose qui n'aura très vraissemblablement jamais lieu!

 

 

 

Voici des vues sur Saturne depuis ses principaux satellites[3] (du plus proche au plus éloigné) Mimas, (ci-dessus) Rhéa, Dioné et Titan :

 

Saturne-vu-de-Rhea.png Saturne-vu-de-Dione4.png 

 

 

 

 

Pour Titan, certes l’image est belle mais l’erreur est grossière : à l’instar de Vénus Titan est recouverte d’une atmosphère épaisse qui nous cache sa surface[4]. Saturne ne peut donc être visible depuis Titan.

 

Saturne-depuis-Titan.png

 


 

Parenthèse :

 

Actualité (déjà démodée depuis quelques années !) à propos de Titan[5] :

 

lacs-sur-Titan.png

lacs-sur-Titan-details.png
   

 

 

 

 

 

Capture-d-ecran-2012-11-08-a-17.47.27.png

voir aussi 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Titan_%28lune%29

 

link

 

ainsi que :

(atterrissage de la sonde sur Titan!)

 

http://www.dailymotion.com/video/x58xlfo

 

 

Dessins d'imagination de la surface de Titan d'après les dernières connaissances.

 

Comme toujours il y a la grossière erreur de Saturne vue depuis Titan (chose impossible puisque l'épaisse atmosphère de Titan cache la planète.)

 


*

Ci-dessous : Pluton (découvert en 1930) imaginé par Bonnestel. Le Soleil est en effet tout petit. L’éclairage est en permanence comme un de nos clairs de Lunes. Lugubre !

 

 

 

Pluton.png

 

 

 

 


 

Parenthèse :

 

Voir tout en fin de l'article et après les notes l'ultime vision de la planète Pluton survolée en juillet 2015 par la sonde New Horizons.

 

Actualité  (toujours démodée!) à propos de Pluton 

 

satellites-de-Pluton.png
 Pluton et Neptune
 Aujourd'hui nous connaissons plusieurs satellites autour de Pluton (voir ci-dessous). En plus Pluton a été récemment rétrogradée au rang de "petite planète". Neptune devenant la plus loingtaine planète (exceptées les nouvelles planètes trans-neptuniennes toujours peu connues, les voici :)  On ignore trop que parfois l'orbite de Pluton entre à l'INTERIEUR de celle de Neptune.
Capture d’écran 2012-11-08 à 05.53.11
Tous les 248 ans, l’orbite elliptique de Pluton la rapproche de l’orbite de Neptune. En 1979, Pluton est allé jusqu'à l'intérieur de l’orbite de Neptune, elle l'a quitté en 1999. Cela étant, il n’y a aucun risque de collision, car l’orbite de Pluton est incliné de plus de 17,2° sur le plan de l’ecliptique (le plan sur lequel la Terre et la plupart des autres planètes orbitent autour du soleil).
 
Alors que Neptune effectue trois orbites autour du Soleil, Pluton en effectue deux. Les astronomes ont découvert un certains nombre d’autres corps célestes qui ont la même résonnance 2:3 avec Neptune, mais qui sont plus petits que Pluton. On les appelle des plutinos (ou plutiniens), dont sont issus Orcus, Ixion, Rhadamanthus, et Huya.

 

voir aussi :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluton_%28plan%C3%A8te_naine%29

link

 

 

Pluton-et-ses-satellites.png

Voici la photo des derniers satellites connus de Pluton (en 2013)

 

 

On est loin de l'imagination des peintres - comme ci-dessous -

(mais ce dessin n'est pas de Bonnestel)

 

Capture d’écran 2012-11-08 à 05.53.31

 

 

Et nous terminerons ce survol de l'œuvre de Chesley Bonnestel en nous rendant sur le sol d'une planète imaginaire tournant autour de l'étoile double "Mira Cœti" (une naine blanche tournant autour d'une géante rouge - deux étoiles chacune à un stade différent de leur fin de "vie" donc deux ombres.)

 

 

 

Capture-d-ecran-2012-11-20-a-19.27.46.png

Capture-d-ecran-2012-11-20-a-19.43.34.png

 

 

 

et évidemment aussi! ... :

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Publications récentes :

 

En 1983 Robert Laffont publie « le grand tour »[6]. Les images sont très bizarrement classées d’après la taille des satellites (des plus gros aux moins gros !) C’est le même principe que Bonnestel et avec plus de connaissances scientifiques – mais moins de rêve et moins de poésie – mais c’est très beau tout de même :

 

La couverture représente un jeyser à la surface d’Io :

 

couverture.png

 

Mars est représenté par ses tempêtes désormais connues :

 

tempete-Martienne.png

 

Une vue très originale : nous sommes sur un astéroïde et nous passons sous le pôle sud de Mars!

 

Mars-par-Amor.png

 

Détail dessiné d’un pôle Martien : on voit de la neige et du givre ce qui est conforme à la réalité. L’image suivante est une photo prise depuis le sol de Mars qui montre en effet une très mince couche de givre :

 

Pole-Martien.png

 

 

givre-sur-Mars-photo.png 

 

*

 

Eruption volcanique sur Io avec Jupiter en contre-jour :

 

eruption-volcanique-sur-IO-avec-Jupiter-en-contre-jour.png

*

 

equateur-de-Saturne.png

 

 

 

 

 

Nous voici sur Saturne (ce qui est impossible puisque Saturne est une planète gazeuse donc sans sol et avec une densité inférieure à celle de l’eau – elle flotterait sur une bassine d’eau !-) Nous sommes exactement sur l’équateur de Saturne on voit donc les anneaux par la tranche qui sont en train d’occulter le Soleil (c’est l’équinoxe sur Saturne –  l’arrivée d’un printemps qui dure 15 ans -) et qui projettent une ombre sur la haute atmosphère de la planète.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sautons maintenant directement aux fascinants satellites de Saturne :

Saturne vu depuis Mimas, Théthys et Encelade !

 

 

Saturne vu de Mimas

 

La taille de Saturne vu depuis Mimas, son proche satellite, est encore plus colossale ici, que la peinture de Bonnestel. Depuis Mimas on ne verrait quasiment pas le ciel, tout l’horizon est bouché par l’énorme taille de Saturne.

 

Saturne-vu-depuis-Thethys.png

 

Saturne-vu-depuis-Encelade.png

 

 

Pour Titan (ci-dessous) la même erreur que celle faite par Bonnestel est reproduite (l’atmosphère très épaisse empêche de voir Saturne) avec la différence qu’ici – dans les années 80 – on savait fort bien que Titan ne laissait pas voir sa surface !

 

Saturne-depuis-Titan-copie-1.png

 

 

*

Maintenant nous abordons les planètes lointaines qui semble avoir été délaissées par Bonnestel :

 

Voici Uranus vu depuis Titania et Ariel

 

Uranus vu de Titania

Uranus-vu-depuis-Ariel.png

 

 

Et Neptune vu depuis Triton avec ses geyser de méthane à sa surface ce qui est conforme à la réalité.

 

 

 

Neptune-vu-depuis-Triton.png

 

 

 

 

 

 

 


 

Capture d’écran 2012-11-07 à 07.35.43

 

 

En 1989, toujours chez Robert Laffont un très beau livre américain reproduit les illustrations de :

 

Capture-d-ecran-2012-11-08-a-06.49.23.png

 

D’abord la reliure de ce livre est excellente – ce qui m’empêche de reproduire beaucoup d’illustrations – ensuite les couleurs sont souvent d’une telle subtilité (une étoile « géante rouge » dans un ciel rouge par exemple) que je ne suis pas certain que ma reproduction par scanner serait bonne – en plus  de longues explications scientifiques sont nécessaires, pour ilustrer beaucoup de ces peintures. J’ai donc choisi d’aller dans l’univers lointain avec quelques illustrations plus faciles à scanner.

 

Ainsi je vous propose  seulement deux images reproduisant le sol de planètes imaginaires toutes proches de deux galaxies de formes différentes.

 

Quel spectacle "ils" doivent avoir!

C'est plus beau que notre Voie Lactée!

(mais il fait froid! environ - 170° C!)

 

Capture-d-ecran-2012-11-07-a-07.44.05.png

 

Capture-d-ecran-2012-11-07-a-07.45.54.png

 

https://www.youtube.com/watch?v=-iVYu5lyX5M

 

Le livre s’achève sur des propositions de formes de vie extra-terrestres. J’ai choisi celle-ci : sur le sol d’un satellite imaginaire autour d’une planète imaginaire à anneaux, une sorte de champignon au bord d’un lac (d’azote, de méthane, d’amoniaque ?) est visible. Est-il fixe ? Se déplace-t-il ? Ah! On est loin des petits hommes verts!

Rêvons un peu…

 

Capture-d-ecran-2012-11-07-a-07.49.20.png

 

 

 

Conclusion :

 

 

Ah! Tous ces paysages fantastiques qui EXISTENT (sauf cette dernière illustration) et que l'HOMME NE POURRA SANS DOUTE JAMAIS VOIR!

 

"Le silence éternel des espaces infinis m'effraie"

 

Pascal

 

 

Un opéra peu connu de Joseph HAYDN "le monde de la Lune" (qui a été monté durant la saison 12-13)

En voici l'ouverture.

 

https://www.youtube.com/watch?v=uxgQ1tXKt7o

 

  Capture-d-ecran-2014-04-22-a-09.49.35.png

 

 

 

 

 

 

  PENSEES

 

MAIS je ne peux terminer cet article sans un hommage aux illustrations diverses de Camille Flammarion :
Avec la connaissance scientifique certaine de son époque, il s'est permis cependant des "dérapages" imaginatifs assez délirants (par exemple quand il décrit les habitants d'Uranus ou de Neptune!) mais qui font le charme particulier des écrits, illustrations et publication de Flammarion.
Par exemple : pour illustrer le temps qui passe :
 
 
Capture d’écran 2012-12-27 à 11.08.38
Et dans la même veine il fait aussi de l'anticipation en décrivant la fin de notre civilisation quand Paris ne sera plus que ruines :
 
Capture-d-ecran-2012-12-27-a-11.35.14.png
et plus loin encore dans le temps la fin de la Terre avec la dernière famille terrestre congelée dans les glaces (après la transformation et le passage du Soleil en "naine blanche") - mais Madame garde un reste pudique d'habit...!
Cette gravure est l'une de mes préférées, admirez le couple de squelettes enlacés avec leur bébé et même le chien fidèle mort avec eux!...
 
Capture-d-ecran-2012-12-27-a-11.10.05.png
Et cette vue de la Terre depuis l'espace n'est-elle pas prémonitoire?!
 
Capture d’écran 2012-12-27 à 11.09.06
Et celle-ci : La Pleine Terre vue de la Lune?! :
Capture-d-ecran-2012-12-27-a-11.11.48.png
Ci-dessous la coutume des musulmans faisant commencer leurs mois au premier croissant visible de la Lune est une tradition exacte, toujours perpétuée et bien illustrée.
A noter cependant que les musulmans nomment ce premier croissant "la nouvelle Lune" ce qui est incorrect astronomiquement puisque la Nouvelle Lune est invisible (elle est alors en conjonction avec le Soleil).
 Capture-d-ecran-2012-12-27-a-11.11.09.png
"Astronomie populaire" de 1880. Il précède - et de loin - Lucien Rudeaux (1937) et Chesley Bonnestel (de 1940 à 1960). S'en sont-ils inspirés? Sans aucun doute à la vue des gravures suivantes :
Lui aussi, Flammarion, a voulu faire un voyage imaginaire dans le système solaire et l'espace. Mais il a voulu également expliquer et illustrer certaines "influences astrales" à l'origine de certaines croyances. Ainsi, ci-dessous, son explication pour "l'étoile du berger" est cocasse, charmante et erronée : Vénus dite "l'étoile du berger" n'est pas visible tous les soirs. elle est alternativement astre du soir et astre du matin en passant par des phases d'invisibilité. Mais cela, Flammarion le savait certainement.

 

 

Capture-d-ecran-2012-12-27-a-11.13.05.png

 

 

Quant à Mars il représente évidemment une vue imaginaire sur ses imaginaires "canaux" (ici avec un Soleil trop gros) :

 

 

 

Capture-d-ecran-2012-12-27-a-18.10.50.png

 

 

 

Le premier, Flammarion a songé au paysage fantastique qu'on aurait depuis un satellite de Saturne - et ici sur Saturne même - des anneaux de cette planète :

 

Capture-d-ecran-2012-12-27-a-11.14.08.png

 

 

 

 

Ci-dessous cette illustration de William Herschel en 1781 découvrant Uranus est remplie d'invraisemblances :
 

1è invraisemblance : vu l'éclairage on semble être en Plein Lune. Ce n'est certainement pas durant une nuit de Pleine Lune que Herschel a découvert Uranus! (le 13 mars 1781 la Lune était "gibeuse décroissante" et se levait donc tard)

2è invraisemblance : vu l'ombre portée du sieur Herschel il semble, en plus, observer dans la direction même de la Lune qui ne saurait que l'éblouir!

 

La dame assise et prenant fidèlement des notes est la sœur d'Herschel sur laquelle il y aurait beaucoup à dire. Je renvoie à l'excellent livre "l'astronomie au féminin" de Yaël Nazé chez CNRS éditions. Chapitre 2 page 31.

 

 

Capture-d-ecran-2012-12-27-a-11.14.25.png

 

 

 

 

Neptune a été découverte par le calcul en partant des perturbations d'Uranus et de Saturne. Le Verrier en France et Adams en Angleterre, en 1845, chacun de leur côté ont fait les mêmes calculs et arrivés quasiment aux mêmes résultats : ils ont découvert un astre "au bout de leur plume".

 

Voir aussi le chapitre sur la découverte de Neptune sur la page suivante.

 

 

 

Capture-d-ecran-2013-12-08-a-18.17.18.png

   

 

 

 

Et cette planète imaginaire autour d'un ensemble de plusieurs Soleils de différentes couleurs, ça ne vous rappelle rien?!...

 

 

Capture-d-ecran-2012-12-27-a-18.15.29.png

 

- Et évidemment on pourrait remonter à Jules Verne et à Cyrano de Bergerac mais nous allons nous en tenir là. -

 

 

Capture-d-ecran-2012-12-27-a-18.45.47.png

 


 

 

   A : Tous les peintres et les ouvrages ici présentés ont été publiés sans avoir la connaissance des planètes extrasolaires découvertes récemment. Leur imagination est donc souvent prophétique.

[1] Sur la Lune la Terre ne se lève ni ne se couche. Depuis la face visible (pour nous) elle est toujours dans le ciel, depuis la face invisible – mais connue maintenant – elle ne l’est jamais. Il n’y a que dans les zones dites « de librations » - où le peintre a choisi de se situer - qu’elle peut osciller un peu au-dessus ou en-dessous de l’horizon.

Note : Quand c’est la Pleine Lune pour la Terre c’est la Nouvelle Terre pour la Lune et inversement (quand c’est la Nouvelle Lune pour nous, c’est la Pleine Terre pour la Lune).

[2] On peut imaginer que nous sommes proches de « Mira Cœti » (« la Merveilleuse » de la constellation de La Baleine) dont nous verrons plus loin une autre illustration.

[3] Accessibles aux instruments d’amateur.

[4] Jusqu’à ce que la sonde Huyghens (précédée de la sonde Cassini) se pose sur la surface de Titan. C’est l’objet le plus lointain envoyé par l’Homme qui se soit posé sur un astre du système solaire. http://fr.wikipedia.org/wiki/Titan_%28lune%29

http://www.lecosmographe.com/blog/tag/titan/#.UJosZoW8G9N

[5] Vous contemplez des détails situés à un milliard et demi de kilomètres de la Terre!

[6] broché d’une manière défaillante : au bout de quelques années toutes les pages sont détachées !

 

*

 

Autres peintres (souvent anonymes)

et autres photos

 

Une autre et belle vue d'imagination (source inconnue) d'une planète autour d'une géante rouge avec d'autres planètes se détachant sur le ciel et devant l'étoile.

 

Puis ci-dessous l'ultime et meilleure photo de Pluton.

Les peintres du cosmos

 

*

 

L'ultime vision de survol de la planète naine Pluton. Juillet 2015

Les peintres du cosmos

 

 

Et ici les tout nouveaux titres qui viennent d'être attribués aux diverses formations plutoniennes !

 

 

Les peintres du cosmos

 

Un détail de Pluton ! (2016)

Les peintres du cosmos

*

 

Incroyable ! Un survol de Pluton à petite échelle!

Jamais dans mes rêves les plus fous

je n'aurais osé imaginer ça!

 

https://www.facebook.com/groups/astronomie.eu/permalink/10154275634512236/

 

*

 

Evolution des photographies de Pluton depuis le  XXè siècle :

Les peintres du cosmos
Encore une vue d'imagination du Soleil vu depuis Pluton - mais je le trouve encore trop gros!

Encore une vue d'imagination du Soleil vu depuis Pluton - mais je le trouve encore trop gros!

 

*

Ci-dessous une ultime peinture représentant sans doute la surface de Titan avec Saturne dans son ciel. Chose juste en théorie mais fausse en pratique puisque Titan, le plus gros satellite de Saturne, est recouvert d'une atmosphère épaisse et empêche de voir Saturne depuis son sol (et nous empêche, nous, de connaître le sol de Titan jusqu'à ce qu'une sonde ait traversé les épais nuages de Titan et ait atterri sur la surface de ce gros satellite, objet le plus lointain où se soit posé un engin terrestre.)

- voir plus haut -

 

Les peintres du cosmos

 

 

Ci-dessous aussi : si Saturne était à la place de la Lune (vue depuis la Terre!)

 

 

 

 

*

 

Ci-dessous : dessin ou photo d'une mappemonde martienne montrant avec assez de détails les canaux qu'on croyait voir au XIXè siècle sur la surface de cette planète (d'où l'invention des Martiens!)

 

Les peintres du cosmos

 

*

 

Puis voici quelques autres images illustrant toujours "ces paysages qui existent dans le cosmos et que l'Homme ne verra jamais !"

 

Ci-dessous JUPITER vu depuis l'un de ses satellites

(avec d'autres satellites) :

 

 

Les peintres du cosmos
Jupiter vu depuis son satellite Europe. On aperçoit aussi Io et sans doute Ganymède.

Jupiter vu depuis son satellite Europe. On aperçoit aussi Io et sans doute Ganymède.

 

Ci-dessous NEPTUNE vu depuis l'un de ses satellites :

Les peintres du cosmos

 

Un survol d'Uranus - avec des petits cosmonautes - à l'instar des dessins de Chesley Bonnestel -

près d'un de ses satellites :

Les peintres du cosmos

Maintenant allons dans les environs de Saturne.

 

Imaginons que les moyens techniques nous permettent de faire un séjour sur un de ses satellites.

Cela donnerait ceci :

Les peintres du cosmos

 

Extraordinaire voyage !

 

Des petits cosmonautes (à la Chesley Bonnestel) se baladent sur MIMAS.

Saturne occupe quasiment tout le ciel

Mais il y a plus proche encore : on voit un petit satellite entre la surface gazeuse de la planète et Mimas.

Les peintres du cosmos

 

 

*

Sedna!

 

Une des planètes au-delà de Neptune et Pluton. C'est un dessin d'imagination évidemment! Mais si vous agrandissez à la taille de votre écran vous y serez vraiment, vous verrez!

 

Les peintres du cosmos

 

*

 

 

Encore une planète imaginaire tournant autour d'une belle étoile double!

Les peintres du cosmos

 

Et maintenant l'objet le plus lointain (double) vu et survolé par la même sonde que celle qui survola Pluton : Ultima Thulé - dessin d'artiste :

 

 

 

Et en photo :

 

 

 

 

*

 

Et maintenant pour terminer : deux levers de galaxies depuis une planète imaginaire et lointaine!

Les peintres du cosmos
Les peintres du cosmos

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de bernardcousin
  • : théâtre, musique, astronomie
  • Contact

Recherche

Liens